La RT 2020, la remplaçante de la RT 2012

L’objectif de la RT 2020, dans la droite lignée de la RT 2012, est de (parvenir à produire 20% d’énergies renouvelables en diminuant les gaz à effets de serre d’ici 2020) généraliser la construction des bâtiments produisant plus d’énergies qu’ils n’en consomment. A la genèse de la RT 2020 il y a d’abord une volonté de l’Etat d’améliorer les performances énergétiques et donc de baisser globalement sa consommation d’énergie et la dépendance aux énergies fossiles (pétrole, gaz). La RT 2012 a déjà été mise en application depuis son approbation au Grenelle de l’environnement en 2007 et a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un plafond de 50 kWh/m2/an. La RT 2020 est donc censée remplacer la RT 2012 et s’appliquer pour les bâtiments neufs mais également pour la rénovation de bâtiments anciens, les plus gourmands en énergie.

Les BEPOS à l’honneur

Le principe est de construire des « BEPOS » soit des bâtiments à énergie positive. Cette mesure concernera bien évidemment l’aspect énergétique (consommation, production, etc.) et vise à proposer des bâtiments créant plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Les toits peuvent dans cette mesure être mis à contribution dans la production d’électricité et la restitution de chaleur (aérovoltaïque). La construction en elle-même et les comportements des usagers devront également tendre à réduire les consommations énergétiques des bâtiments. Les constructions déjà réalisées sur ce modèle ont montré que des progrès sont encore possible sur les performances constatées et annoncent donc un avenir radieux pour les prochains BEPOS, notamment avec le développement d’éclairage LED à pilotage intelligent.

Innovation : du BBC, au BEPAS, au BEPOS

Les bâtiments à énergie positive se basent sur le principe des bâtiments passifs en améliorant le concept initial. Les maisons passives conservent la chaleur extérieure et intérieure pour répondre aux besoins de chauffage avec des solutions comme le triple vitrage pour améliorer l’isolation. Ces Bâtiments Passifs récents sont déjà plus performants que les Bâtiments Basse Consommation conçus selon l’application de la RT 2012 (avec une consommation de chauffage moindre de 50%). Ce mode de construction et label indépendant, vivement encouragé par Office Parlementaire des Choix Techniques et Scientifique du Parlement (Assemblée Nationale et Sénat) a été incorporé à la RT 2020.

Le BEPOS rajoute à la formule du BEPAS des éléments de création d’énergie comme avec la récupération de l’air vicié pour récupérer de la chaleur (VMC double flux) ou bien la pose de panneaux solaires sur les toits. Ce type de bâtiment sera mis en application autant pour des maisons individuelles que pour des bâtiments collectifs ou communautaires. Il y a d’ailleurs déjà des exemples de projets similaires réalisés avec succès en France et d’autres encore à venir. Tous ces projets se tournent vers les énergies renouvelables avec l’objectif de baisser la consommation énergétique tout en augmentant la production d’énergie des bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *