Le volant d’inertie : solution d’avenir en devenir par une entreprise française !

L’innovation vient de l’entreprise française ENERGIESTRO avec son projet de batterie perpétuelle solaire. La société a en effet conçu un nouveau type de volant d’inertie en béton compressé, celui-ci est capable de stocker l’électricité produite par votre installation et la restituer en différé.

Cette invention a l’avantage de proposer une alternative moins onéreuse que les modèles de batteries et de volant d’inertie déjà existant. Ceux-ci étant construits avec des matériaux composites comme de la fibre de carbone ou en acier à haute limite élastique, des matériaux couteux qui augmentent le prix de l’installation.

Un révolution future pour l’autoconsommation

L’originalité du projet d’ENERGIESTRO est d’utiliser du béton compressé pour résister à la force centrifuge du volant d’inertie. Le projet en est encore aux phases test en 2017 et le premier prototype d’une tonne serait déjà capable de stocker une heure d’électricité. Le chiffrage de cette heure seule fait descendre le kWh à 2 centimes contre 10 centimes pour une batterie actuelle.

Au-delà du matériau utilisé, le Volant de Stockage Solaire (VOSS) présente également une amélioration avec un alternateur spécial à faibles pertes capable d’éviter la surchauffe dans le vide. En effet les alternateurs classiques sont performants à pleine puissance mais se décharge rapidement à faible puissance, ce qui implique des pertes d’énergie élevée. L’objectif ici vise une durée de stockage d’une dizaine d’heures, ce qui permettrait de restituer l’énergie produite dans la journée la nuit.

Dernière spécificité du VOSS, toujours en accord avec l’idée principale de proposer une installation plus performante et plus accessible, le prototype n’utilise pas les paliers magnétiques mis en place sur les actuels volants d’inertie mais de simple roulement à billes assistés d’une butée magnétique passive. Ces roulements à billes, beaucoup plus économiques, permettent de descendre encore le prix du VOSS.

Un révolution future pour l’autoconsommation

Ce type de volant d’inertie surpasserait ses concurrents avec une durée de vie illimitée, une résistance aux températures extrêmes et des matériaux simples non-toxiques.

Pour une représentation concrète du fonctionnement du VOSS, celui-ci est constitué d’un cylindre en béton résistant à une grande vitesse de rotation pour stocker l’énergie sous forme cinétique. L’alternateur permet de transférer l’énergie au volant, ce qui accélère le mouvement et de la récupérer sous forme électrique, en freinant le mouvement. La rotation est permise par les roulements à billes, sur les paliers supérieurs et inférieurs et la butée magnétique passive supporte le poids du volant. Le volant est maintenu par une enceinte étanche qui supprime les frottements de l’air. Enfin, un convertisseur électronique se charge de transformer la tension continue aux bornes du volant en alimentation pour l’alternateur (tension alternative haute fréquence).

Le VOSS en cours de brevet a déjà reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne et est soutenu par BPI France et la Région Centre, l’entreprise étant lauréate du Concours Mondial d’Innovation 2030. Une solution d’avenir pour optimiser les installations solaires qui met donc tout le monde d’accord ! Pour parvenir à lisser la production des centrales solaires et la consommation domestique il faudra attendre un peu, pour le moment la commercialisation du Volant de Stockage Solaire est prévue pour 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *